Espace pédiatrie et couches bébé

Bébé est arrivé…

Vous voilà les heureux parents de votre petit bout de choux. Il vous faut maintenant penser à son alimentation, son hygiène et à son confort pour son bon développement.
Au cours de sa première année, ce nourrisson va connaître le développement le plus important de toute sa vie en triplant son poids de naissance et en doublant sa taille. Cela engendrera des besoins nutritionnels spécifiques et adaptés.

Alimentation, mode d’emploi

Que vous ayez fait le choix d’allaiter ou de donner le biberon avec le lait 1er âge de la maternité, il est important de suivre le rythme de chaque enfant et de respecter les doses préconisées par votre sage-femme ou votre pédiatre.
Dans tous les cas, il faut avoir tout le matériel nécessaire pour nourrir votre bébé à portée de main et favoriser une ambiance sereine.

Bébé est nourrit au sein :

Je pense à me laver les mains avec un savon neutre ou un gel désinfectant antibactérien.
Je m’installe confortablement en soulageant mon dos et au bien-être de bébé avec un coussin d’allaitement.
Je fais téter bébé au calme.
Le rototo fait et bébé couché, je prends soin de ma poitrine par une bonne hygiène des mamelons et en les maintenant propres et secs pour la prochaine tétée. Je pense également à bien nettoyer les accessoires tel que les bouts de seins.
Je pense à mettre des coussinets propres dans mon soutien gorge d’allaitement.

Bébé est nourrit au biberon avec du lait 1er âge :

Je pense à me laver les mains avec un savon neutre ou un gel désinfectant antibactérien.
Je vérifie que le biberon et ses accessoires ait été correctement nettoyé.
Pour une hygiène parfaite, il est conseiller de stériliser le biberon et les accessoires au moins une fois par semaine et ce malgré les lavages quotidiens.
Je prépare le biberon avec le dosage préconisé et j’adapte la température au type de lait et au goût de bébé.
Le rototo fait et bébé couché, je nettoie correctement le biberon et ses accessoires.

Pour toute interrogation, n’hésitez pas à demander conseil à votre sage-femme ou votre pédiatre.

L’hygiène de bébé

Bébé est un être à l’épiderme fragile, d’où la nécessité de nettoyer sa peau et à changer ses couches aussi souvent que nécessaire.
Le moment du change garantie l’hygiène de la peau du nourrisson et permet d’instaurer une relation privilégié avec l’enfant.

Bébé doit être changé :

Je pense à me laver les mains avec un savon neutre ou un gel désinfectant antibactérien.
Je prévois tout le matériel nécessaire (la couche propre, le plan de change, le liniment oléo-calcaire, une alèse jetable…)
Je procède au change en nettoyant les fesses du moins sale au plus sale pour limiter les infections. Je profite de ce moment pour échanger avec mon enfant.
Je lui mets la couche propre et je rhabille mon enfant en fonction de la saison.

Bébé prend son bain :

Je pense à me laver les mains avec un savon neutre ou un gel désinfectant antibactérien.
Je prépare le bain en vérifiant la bonne température et le matériel nécessaire à la toilette.
Je savonne mon enfant sur la table à langer et je le rince dans la baignoire en étant attentif à sa sécurité.
Je sèche correctement bébé en prenant soin de bien sécher au niveau des plis cutanés.
Je lui mets la couche propre et je rhabille mon enfant en fonction de la saison.

Pour toute interrogation, n’hésitez pas à demander conseil à votre sage-femme ou votre pédiatre.

 Quelles couches pour bébé?

Le change est le remplacement des couches mouillés par des couches propres et à nettoyer les fesses de bébé. On constate une moyenne de 6 à 10 opérations par jour durant les premiers mois. Changer un bébé n’est pas seulement une question d’hygiène, c’est aussi un moment privilégié entre le parent et le nourrisson.
Le nouveau-né doit être changé à chaque tétée ou biberon. S’il pleure parce qu’il est mouillé, il faut augmenté la fréquence de change pour éviter au maximum des rougeurs sur les fesses.

Quand changer bébé ?

Il y a deux visions différentes sur ce sujet.

Certains professionnels de santé préconisent de changer l’enfant avant les repas afin d’éviter les régurgitations liés aux mouvements. Dans ce cas le nourrisson généralement affamé pleure et bouge beaucoup ce qui rend l’opération acrobatique.

Il faut savoir que plus l’enfant est jeune, plus le réflexe gastro-colique est présent. La conséquence de ce réflexe est l’expulsion des selles après les repas. Cela rend le nettoyage plus utile à ce moment là.
Après la tétée, le change provoque moins de régurgitations que l’on veut bien le dire surtout si le bébé est manipulé avec douceur.

Quelles couches pour changer bébé ?

Quelque soit votre choix, achetez seulement du matériel « conforme aux exigences de sécurité » NF EN 12221-1 (Norme pour les tables à langer)

Les couches lavables en coton tissé sont très bien tolérées sur le plan cutané mais elles sont passées de mode.

Les couches jetables simples en ouate de cellulose ou en ouate de coton hydrophile tiennent en place grâce à une pointe plastique ou une culotte plastique. La présence de plastique est souvent à l’origine de rougeurs cutanées.

Les couches jetables doublées de plastique empêchent l’urine et les selles de traverser la couche. Elles existent en forme de T et elles s’utilisent avec une culotte en textile aéré pour maintenir la couche.

Le change complet est une couche en ouate de cellulose. Elle enveloppe le siège et s’accroche avec des bandes adhésives. La partie extérieure du change est souvent recouverte d’un film plastifié. L’absorption varie selon les marques et ne se mesure pas avec l’épaisseur du matelas. La qualité est généralement fonction du prix.
Les différentes tailles de change complet sont fonction du poids de l’enfant et de la durée d’usage (jour ou nuit). Certaines marques proposent un voile imperméable pour isoler le siège de l’humidité.
La nuit il est possible de doubler le change complet avec une cotochouche en utilisant un change complet de taille supérieure.
Le prix est aussi fonction de la présence d’adhésifs se collant et se décollant plusieurs fois et d’élastiques qui froncent la peau autour des cuisses pour limiter les fuites.
Dans le cas d’allergie à une marque de couches, n’hésitez pas à en prendre une autre.

Pour toute interrogation, n’hésitez pas à demander conseil à votre sage-femme ou votre pédiatre.

Nous contacter en ligne ou par téléphone au 04 67 37 42 39

AMI Santé – Face au centre hospitalier – 34500 BEZIERS
Matériel médical – Orthopédie – Confort de la personne – Spécialiste de l’incontinence